Ses citations

Quelques mots de Brigitte Bardot, souvent pleins d'esprit, non denués d'humour et d'humilité.

Vie/ Général

"J'ai toujours été l'homme de ma vie"

"Le mot “raciste” m’horripile ! On me traite de raciste à tout bout de champ parce que je me bats contre les abattages rituels d’animaux égorgés en pleine conscience dans des conditions d’épouvante à frémir ! Il faut l’avoir vu pour éprouver la révolte qui me taraude depuis vingt-huit ans ! Alors qu’il serait si humain d’appliquer la loi française d’étourdissement par électronarcose des animaux avant la saignée."

"La vie est telle qu’on la fait. Il faut du courage pour vivre car les épreuves sont constantes. Il faut profiter des bons moments, ne jamais avoir de regrets ni de remords, se tenir droit et avoir l’insolence d’être soi-même. "

"Je n'ai aucune honte, c'est ma plus grande honte ! (rire)"

"Chez moi, c'est vrai, tout est toujours exacerbé. Que ce soit pour le meileur comme pour le pire !"

"Je n’ai aucun regret, j’ai eu une vie fabuleuse et rare que j’ai menée avec courage et détermination, étant toujours responsable de moi-même – pour le meilleur et pour le pire."

"J’ai une volonté de fer dans un physique de velours ! "

"J’ai eu des rêves, je les ai réalisés dans l’ensemble. J’ai eu aussi des cauchemars et d’épouvantables déceptions que j’ai assumées."

"Je n'ai ni regret ni remord, car de toute maniere ca ne sert à rien !"

"Une coupe de champagne à la main !"
(Reponse à la question : "comment voulez vous mourir?")

"Oh ! Il y en a des tas, mes cousines du coté de mon pere qui s'appellent Bardot !"
(Reponse à la question "Qui sont les Bardot d'aujourd'hui?")

"Chez moi, comme le cochon, tout est bon !"

"J’aime certains écrivains contemporains comme Bernard Clavel qui, comme moi, a refusé la Légion d’honneur, estimant qu’il y avait plus d’honneur à ne pas l’avoir qu’à l’avoir tant elle est galvaudée."

"J'suis pas feministe moi, j'suis masculiniste !"

"Même quand j’étais avec un homme, il n’y avait pas d’homme dans ma vie et je portais la culotte. […] Je crois bien que, ma vie durant, j’ai été l’homme de ma vie"

"Je suis très croyante en la petite Vierge, je ne vais jamais à la messe, je discute direct avec elle."

"Ravie : aucun. Déçue : tous. Surprise : la totalité par leur incompétence ! Je suis écoeurée par la politique"
(Reponse à la question : "En ce qui concerne les hommes politiques, quels sont ceux qui vous ont surprise, déçue ou ravie. Comment percevez-vous aujourd’hui le monde politique ?")

 

Carrière

"Je ne veux surtout pas être star."

"Un mythe? Vous me faites rire... Je vais en parler à mes chevres et a mes cochons pour savoir si je suis un mythe pour eux !"

"Le cinema a été formidablement utile pour établir ma célébrité, que je conserve encore aujourd'hui. Et cette célébrité m'est formidablement utile pour mener mon combat international contre la maltraitance animale, voila !"

"Star, c'est un mot qui ne fait plus partie de mon vocabulaire depuis belle lurette. Star, je ne veux surtout pas l'être. Et ce, depuis longtemps."

"Godard est un genie de pacotille mais qui a su ennuyer avec adresse"

"J’aurais aimé jouer Belle du Seigneur…"

"Je suis fière d’avoir réussi cette première partie de ma vie, qui ne m’a pas comblée. Il me manquait quelque chose : une vérité, une intégrité, une profondeur, que j’ai trouvées enfin auprès des animaux, en me battant pour eux, en étant le porte-parole de ceux qui sont sans voix et tellement exploités par les humains."
 

Beauté/ physique

"J'ai toujours douté de ma beauté"

 "Je suis bio, comme mon sac (cf sac Lancel "BB") et j'accepte ce que la nature m'impose. Je ne touche à rien. Et cela ne m'a jamais effleuré l'esprit."
(A propos de la chirurgie esthetique)

"La beauté, c’est le reflet qu’un homme donne de vous !"

"Il m'arrive de me dire, pendant quelques secondes, que cette fille-là était plutot pas mal. Mais je n'y pense pas longtemps et je l'oublie vite. C'est comme si, aujourd'hui, je me trouvais réincarnée en une autre femme.
Totalement différente."
Concernant son image dans les films.

"Je ne croyais pas ce que le monde disait de moi (ndlr sur sa beauté). J'ai toujours douté de moi, et je continue."

"Je ne me suis jamais étourdie devant mon apparence physique ni devant mes qualités de comedienne. Je considere que ce qui m'est arrivé tenait du miracle."

"Ma beauté je n'en avais pas conscience. Parfois elle m'etait lourde à porter, parfois elle me rassurait."

 

MODE

"A moins que Jacques Esterel ait été tapissier, je vous confirme que ma robe vichy n'a jamais été decrochée d'un rideau !"

"Je m'en tamponne le coquilard comme aurait dit mon grand-pere !!"
Concernant son influence sur les femmes des années 1960 et d'aujourd'hui.

"Je souhaite que les coutiuriers en prennent de la graine et que les fourrures soient à jamais bannies des collections !"
A propos de son sac bio Lancel.

Animaux/ Combat

"Je dirai que la création de ma fondation, pour la protection des animaux, reste mon but ultime."

"L'éradication systématique de tout ce qui bouge et ressemble à un animal, quel qu'il soit, est devenue la seule solution aux problèmes multiples et variés que l'être "humain" a trouvé pour résoudre les mefaits dont il est à la base responsable."

"Je préfére de loin être la fée des animaux qu'un mythe !"

"Il ne faut pas oublier que les animaux sont, avant toute considération économique, des êtres de chair, de sang, reconnus scientifiquement comme sensibles à la douleur, au stress. Instinctivemt plus aptes que nous à sentir la mort, la peur, l'épouvante, les animaux peuvent même prevoir les catastrophes naturelles avant nous en ayons eu la moindre perception."

"Le monde est devenu un immense abattoir et les hommes qui le peuplent ne sont plus que des tubes digestifs."

"Les grands genocides animaliers sont à la base une irresponsabilité humaine lamentable et scandaleuse, toujours dictée par des profits ou des traditions acharnées qui au XXIe siecle n'ont plus aucune raison d'être."

"Je suis fiere d'avoir un coeur assez grand pour tenter de soulager à mon niveau toutes les miseres !"

"Oui, je suis révoltée et souvent agressive, mais ne l’a-t-on pas été vis-à-vis de moi ? Et puis, ma colère est toujours pour défendre les animaux contre l’indifférence et la bêtise humaine, alors je sors mes griffes sans complexe."

"On ne va pas continuer à tuer des phoques pour faire bander les chinois ! S'ils bandent plus, il bandent plus, et merde !"
A propos des aphrodisiaques composés de penis de phoques consommés par les chinois !

"Au nom de quelle force maléfique l'être humain peut-il à ce point devenir monstrueux ?
Au nom du fric, du pognon, de l'argent qui est devenu la religion diabolique de l'homme."

"Chevreuils à l'étal des bouchers, homards ébouillantés vivants, dindes farcies, oies et canards aux foie gavés, cochons saignés pour le boudin, esturgeons éventres pour le caviar, grenouilles écartelées, chapons aux testicules arrachés.
Les vivants autour de la table, les morts au milieu !
La naissance du seigneur est devenue la fête des "saigneurs".
Et sous le sapin aux girlandes aguichantes se cachent peut être d'autres martyrs si les paquets cadeaux contiennent de la fourrure."
A propos des fêtes de fin d'année.

"On me reproche souvent d'ecrire des textes trop larmoyants.
C'est vrai !
J'aimerais vous raconter que tout va bien dans le meilleur des mondes possibles mais ce n'est pas le cas."

"Quant aux écologistes, ils me font bien rigoler. Ils ne parlent jamais d’écologie, jamais de la destruction des forêts, jamais de la disparition quotidienne des espèces d’animaux, jamais de la nature dans son ensemble. Ils sont plus politiques que les politiques ! Quel leurre !"

"Mais ou est donc l'être "humain" là dedans ?"

 

A ceux qui la soutiennent (fans, activistes...)

"Un jour nous gagnerons, si Dieu le veut."

"Globalement, l'humanité me terrifie, mais il y a certaines personnes qui, individuellement, sont merveilleuses."

"S'occuper du mieux-etre des animaux est un sacerdoce où l'on donne sans recevoir ou si peu.
La confiance que vous nous apportez est le reconfort du combat qu'un jour nous gagnerons.
Si Dieu le veut."

"Je ne vous dirai jamais assez à quel point je vous suis redevable, à quel point je vous aime et vous remercie pour toute cette confiance que vous m'accordez."

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site